Bienvenue sur le nouveau site de www.paca-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Marseille & PACA
Communiqué de presse : politique

Droit de réponse de la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis à SOS Racisme !!!

Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis

Communiqué le 01/05/2008
La Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis répond à SOS Racisme qui a fustigé, de manière outrancière, le Plan Emploi Harkis du Gouvernement FILLON.

Par un communiqué douteux, belliqueux et relayé, le 29 avril 2008, notamment, par l'AFP, M. Samuel THOMAS, Vice-Président de SOS Racisme, alléguait, à tort, que :
 
SOS Racisme affirme mardi que "le scandale de la discrimination positive par catégorie ethnique et ethno-politique vient d'être relancé" avec l'adoption en première lecture par le Sénat d'un projet de loi réservant 10.000 emplois aux enfants de harkis.

Le projet de loi, présenté par le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants Jean-Marie Bockel et adopté en première lecture par le Sénat le 15 avril, élargit le champ des bénéficiaires prioritaires des "emplois réservés" de la fonction publique aux militaires et anciens militaires.

Selon l'article L.394 et L.396, les emplois réservés sont "accessibles sans condition d'âge, aux enfants des personnes mentionnées aux articles 1 et 6 de la loi du 11 juin 1994 relative aux rapatriés anciens membres des formations supplétives et assimilés ou victimes de la captivité en Algérie".

Pour Samuel Thomas, vice-président de SOS Racisme, "la discrimination +positive+ par catégorie ethnique et ethno-politique vient d'être relancée". "Ainsi, l'enfant d'Algérien victime de discrimination sera employé si son père était politiquement et militairement du côté de la France", écrit-il dans un communiqué.

"Il ne faut pas accepter les discriminations et chercher à les compenser, au contraire, il faut combattre les discriminations dont sont victimes les enfants de harkis, comme on doit combattre les discriminations dont sont victimes tous les enfants d'immigrés", ajoute-t-il. 

"La division au sein des populations victimes de discrimination raciale va ainsi être mise en place à la demande du président de la République. Nous assistons au rétablissement de méthodes de l'époque coloniale", affirme-t-il. 

(Dixit M. Samuel THOMAS, de SOS Racisme)

 
De tels propos irresponsables, en plus d'être fallacieux, ne sont pas l'apanage attendu, évidemment, d'une association supposée "lutter contre le racisme et les discriminations", à savoir : SOS Racisme, car ils tendent, en réalité, à inciter à la haine envers les Harkis et leurs Familles en les stigmatisant et en désinformant l'Opinion Publique ! En l'espèce et si d'aventure M. THOMAS avait pris la peine de vérifier, ses sources, à l'instar de ses relais médiatiques et de presse, il aurait proféré, probablement, moins d'inepties en série !!!

Tout d'abord, il n'a jamais été question de "réserver", contrairement à ses assertions fantaisistes, 10000 emplois de fonctionnaires, pour les enfants de Harkis mais, uniquement, de les intégrer, dans ce dispositif trop aléatoire, tout comme les ex-militaires en reconversion, les Pupilles de la Nation, les Orphelins, ..., via le Projet de loi relatif aux emplois réservés et portant dispositions diverses relatives à la défense adopté, en première lecture, par le Sénat, le 15 avril 2008 et, devant être soumis à l'Assemblée Nationale.

Or force est de constater que le Vice-Président de SOS Racisme ne s'attaque pas, aux autres bénéficiaires mais, exclusivement, aux enfants de Harkis et, implicitement, à nos parents en commettant, indéniablement, un "délit de faciès" caractérisé, en nous renvoyant, de manière discriminatoire, à nos "origines ethniques", aux dépens de notre "citoyenneté républicaine" pleine et entière !!!

Par ailleurs et cédant à ses "impulsions idéologiques et politiques tiers-mondistes et mondaines", le Sieur THOMAS s'égare, apparemment, dans un "révisionnisme et négationnisme de l'Histoire dans la pure tradition de la propagande du FLN et de ses porteurs de valises !" en confondant, "lutte contre le terrorisme sanguinaire et aveugle du FLN", lors de la Pacification en Algérie et, "combat politique", car les despotes flnistes n'avaient aucune légitimité et, ils ont fait et font, hier et aujourd'hui, plus de mal aux Peuple algérien que 132 ans de présence française, alors stop à cette intoxication sémantique insidieuse !!!
 
Ensuite, les Harkis et leurs Familles ne sont pas un "groupe ethnique", en se référant à l'arrêt scandaleux rendu, le 13 septembre 2007, par la Cour d'Appel de Montpellier, dans l'Affaire Georges FRECHE ! Donc, il faudrait savoir, une fois pour toutes, si nous le sommes ou pas ??? Pour la petite anecdote, la plaidoirie odieuse et ubuesque, de l'avocat de SOS Racisme, Maître CHICAOUI, lors du procès FRECHE en premier ressort, devant le Tribunal Correctionnel de Montpellier, auquel j'assistais, aurait dû placer, l'association susmentionnée et son conseil, plutôt, du côté des "anti-Harkis les plus acharnés" car, ces derniers ne semblent pas nous aimer (du tout du tout) !!!
  
Enfin et quitte à déplaire, à tous nos "droits de l'hommiste deux tiers-mondistes et un tiers-mondain", les Harkis et leurs Familles ne sont pas des "immigrés algériens" mais, des Français rapatriés d'Afrique du Nord et, nous n'avons rien à voir avec la "dictature flniste algérienne". De surcroît, la réparation d'un préjudice aussi lourd, que celui subi, par déraison d'Etat, par les Harkis et leurs Familles, ne concerne, que les victimes et elles-seules, quand bien même d'autres personnes provenant de ce "despotat souverain" et détenant, des origines ancestrales similaires, désireraient s'y ingérer par une victimisation outrancière et sans fondement !!! Pour être complet je recommande, vivement, à M. Samuel THOMAS &  Consorts de consulter, à des fins préventives, nos articles afférents à la réalité de ce "Plan Emploi Harkis", en cliquant sur les liens ci-dessous : 

http://www.coalition-harkis.com/content/view/224/109/ 
http://www.coalition-harkis.com/content/view/223/109/ 
 
La lutte contre le racisme et les discriminations est, une chose très sérieuse, qui nécessite, du "sang-froid" et de l'objectivité sans limites et, il serait temps que SOS Racisme en prenne conscience en mettant fin à sa sélection de bonnes et mauvaises victimes !!!
 
Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Porte-parole et Coordinateur de la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis

Contact presse :
Khader MOULFI



Retour page précédente

Pub
CHR Chef, le meilleur de l equipement pour la restauration professionnelel CHR Chef, équipement pour la restauration professionnelle
Communiqués les plus consultés :
    Paca-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :