logo-paca

Zoom sur le parcours de Julia Courtes

Seulement âgée de 18 ans à cette époque, la vie de Julia Courtès bascule lorsqu’elle remporte l’élection de Miss Provence. En effet, la petite Martégale était loin de s’imaginer qu’il s’agissait de la première étape d’un parcours qui la conduira quelques mois plus tard sur les marches du concours de beauté le plus en vue de la France. Découvrez à travers cet article le point de vue de la jeune gagnante sur son expérience personnelle.

Qui est Julia Courtès ?

Née dans la ville de Montpelier le 1er septembre 1997, Julia Courtès est une Française qui a été Miss Provence en 2014 et troisième dauphine de Miss France en juillet 2015. Passionnée de voyage, elle a également été mannequin pour de grandes enseignes.

Le moment où tout a changé

Bien que la jeune lycéenne regardait le concours à la télévision depuis sa plus tendre enfance, elle avoua que rien ne la destinait à concourir un de ces jours. Cette opportunité lui était apparue un jour lorsqu’elle est tombée par hasard sur affiche où il était inscrit : « Recherche de candidates ». Sans trop réfléchir, Julia Courtès postula. Plus tard, elle affirmera qu’elle s’y est réellement intéressée après avoir postulé. Mais, la vérité est que sa vie a vraiment changé ce jour de juillet 2015 lorsqu’elle est couronnée Miss Provence.

La découverte d’un Nouveau Monde 

Il existe évidemment une différence entre avoir une idée d’une expérience et la vivre réellement avoue Julia Courtès. Toutefois, la jeune femme reconnait avoir appris de nombreuses valeurs en côtoyant les autres candidates du concours. D’ailleurs, elle affirme : avant de me retrouver dans cette compétition, j’étais une jeune fille qui sortait à peine de l’adolescence. Mais aujourd’hui, je repars t’en qu’une femme épanouie. Par ailleurs, Julia essaie de séparer sa vie de Miss à sa vie personnelle. Elle entend vivre une jeunesse normale bien que cela semble un peu plus compliqué. Évidemment, la célébrité vient souvent avec son lot de sollicitation. Cependant, elle reconnait que c’est parfois agréable de pouvoir marcher dans la rue et de se faire reconnaitre. Bien entendu, c’était gênant au départ puisqu’elle n’avait aucune idée de comment s’y prendre, mais avec le temps, ça passe plus facilement. Mais l’une des plus grandes difficultés a été de pouvoir harmoniser le planning entre études et les nouvelles obligations.

Les difficultés rencontrées au cours de cette année de compétition

Comme énoncé plus haut, l’une des difficultés a été de pouvoir allier cours et concours. Ayant raté beaucoup de cours, cela été un vrai problème de pouvoir garder le cap. D’ailleurs, son absence en cours n’a pas aidé non plus. Étant absence durant plusieurs semaines, elle n’a pas obtenu son baccalauréat. Toutefois, le séjour à Tahiti lui a permis de gagner la couronne de 3e dauphine Miss France. Mais, le prochain objectif sera de décrocher ce diplôme.

Les nouvelles opportunités

Participer à cet événement n’a pas été sans avantages. Le concours lui a ouvert de nouvelles portes telles que la possibilité d’intégrer une agence internationale de mannequinat. Cependant, Julia envisage toujours de devenir infirmière.